AFFAIRE PATIENCE DABANY : GROSTESQUES RUMEURS POUR ENFLAMMER LA TOILE

Depuis hier, des audios et autres articles circulent sur la supposée maltraitance militaire dont a été victime Mme Joséphine Kama Dabany (Patience Dabany), ancienne première dame et mère de l’actuel Président de la République Ali Bongo Ondimba. La toile s’est curieusement enflammée après le BALCON du tristement célèbre et sulfureux Jonas Moulenda.

Personne n’a essayé d’avoir un esprit critique, et faire une analyse objective de la situation préférant comme d’habitude verser dans la polémique. Tout d’abord, il est important de rappeler aux uns, et autres que ce corps d’élite de l’armée gabonaise, est composé à plus de 60% d’altogovéens qui vouent un culte de la personnalité à patience Dabany, un respect à la dimension de ce que cette grande dame représente. Alors, il est impensable qu’un garde de la GR puisse brutaliser la mère du Président en la trainant au sol. Et il est bien connu de tous, que la résidence de l’ancienne première dame a toujours été hautement surveillée par les militaires.

La réalité de cette histoire est tout autre. Il s’agit plutôt d’un grossier malentendu en rapport avec la pandémie de Covid-19. En effet, étant testée covid-19 positif, la mama a catégoriquement refuser la mise en quarantaine, et voulais sortir de la maison pour vaquer normalement à sesoccupations. En outre, il y a les nuisances sonores émanant de la résidence privée de la mama, qui dérangent fortement. Selon plusieurs voisins, un bar serait ouvert à l’intérieur, mais également un restaurant. C’est suite à cela, que plusieurs plaintes auraient été déposées pour fustiger la faveur faite à la mère du président.

Abonnez-vous à notre newsletter!

C’est donc, dans une mission de fermeture de ces endroits, mais également, pour signifier à la mama que pour sa santé, il fallait qu’elle demeure chez elle, qu’est survenu ce malentendu.

Il n’est donc pas question de guerre de clans, ni de haine entre elle et sa belle-fille. C’est simplement une question de respect des mesures sanitaires, mais également, pour placer chaque Gabonais au même niveauen ce qui concerne le respect des mesures restrictives, mises en place par le gouvernement pour entraver l’évolution de cette pandémie.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x