Australie pays membre du Commonwealth, met fin à un super-contrat conclu avec la France au profit des États-Unis et de la Grande-Bretagne (tous deux membres influents du Commonwealth).

C’est ce que l’on qualifie en football  » de retournement de situation spectaculaire ». Le Chef du gouvernement australien S.E Scott Morisson a de manière imprévue interrompu ce mercredi 15 septembre 2021, ce qui était le contrat du siècle paraphé il y a six ans avec la France. Ce contrat de grosse envergure portait sur l’achat de 12 sous-marins. L’Australie va s’inscrire dans une nouvelle alliance militaire avec le pays l’oncle Sam et la Grande-Bretagne. Un fait acté par l’achat de sous-marins à propulsion nucléaire.

C’est une véritable bombe atomique, qui s’est abattue sur le paysage économique, mais surtout géopolitique et géostratégie.

Jeudi, dans le prolongement de ladite annonce, la France a fortement dénoncé jeudi un  » coup dans le dos  » porté par l’Australie après l’annulation spontanée dudit contrat  » appeler contrat du siècle  » de plusieurs dizaines de milliards d’euros portant sur la fourniture de sous-marins.

Le patron de la diplomatie française Jean-Yves le Drian fustige l’attitude, mais surtout, les méthodes peu orthodoxes de l’administration Biden.

Un épisode qui est le reflet de la très forte solidarité qui prévaut au sein des pays membres du Commonwealth. Notons que, cette organisation compte 54 états à l’instar des États-Unis, l’Australie, mais également la Grande-Bretagne.

Précisons à toutes fins utiles que, le Gabon devrait très prochainement rejoindre cette entité, bouleversant ainsi les équilibres géopolitiques traditionnels en Afrique.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x