Averda réclame 23 milliards à l’Etat Gabonais.

La société chargée du ramassage et de la collecte des ordures des communes de Libreville et Akanda depuis 2015 Averda est en litige avec l’Etat Gabonais. Ce conflit a abouti à une plainte de l’entreprise Libanaise devant la Chambre de Commerce et de l’Industrie en France contre le Gabon pour défaut de traitement des arriérés se chiffrant à un montant de 23 milliards de Fcfa.

Les relations se sont dégradées entre les deux parties en 2017, malgré toutes les négociations faites, aucun compromis n’a été trouvé. Du côté d’Averda, il dénonce le non respect des clauses du contrat avec l’Etat Gabon. Soit le fait que l’Etat gabonais aurait deux ans d’arriérés de paiement, puis le fait que la décharge de Libreville soit obsolète et représente une difficulté pour le traitement des ordures. L’augmentation du taux de déchet qui s’élevait à 640 tonnes en 2019 contre 540 tonnes en 2015 lors de leur prise d’activités.

Ces arriérés de paiement ont occasionné de nombreuses difficultés dans la gestion des finances de l’entreprise qui aurait eu des difficultés à payer son personnel.

A contrario, l’Etat gabonais reprocherait à Averda de ne pas avoir exécuté son cahier de charge.Ce qui avait valu en 2019 la volonté du Maire de Libreville Léandre Nzué de rompre le contrat avec ladite entreprise. Autant de fait comme l’accumulation des ordures ménagères aux abords des voies, le curage des caniveaux et des bassins versants.

Le Gabon privilégie le dialogue avec ses partenaires, nous attendons la suite des tractations, à savoir si elles donneront lieu à un bras de fer.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x