Bruno Fuchs, de l’irresponsabilité à l’irrecevabilité

Dans une interpellation au nouveau premier ministre français Jean Castex, le député Bruno Fuchs, a cru bon de s’essayer à des conclusions inopportunes sur un dossier qu’il n’a jamais traité dans aucune mission parlementaire : la santé du Président de la République Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA.

Je voudrais rappeler à cet élu de la République Française que le Gabon dans sa diversité n’est plus à cette séquence de sa vie politique et que près de 2 millions de Gabonais peuvent aujourd’hui faire le témoignage d’un Chef de l’Etat aux affaires et complètement à la tâche.

Il est bon de rappeler à sieur #BrunoFuchs, que son parti le MoDem a fort à faire pour occuper la scène politique française qui lui échappe depuis des décennies. Il serait plus inspiré de circonscrire sa prise de parole à un pays, la France, qui ne manque pas d’actualité.

Le Gabon notre pays vit pleinement sa vie politique et n’a aucune leçon à recevoir d’un élu, croyant exercer non pas une réflexion structurée mais une pulsion colonialiste de donneur de leçons. Cette posture n’a plus de place que dans les livres d’histoire et dans l’esprit de ceux qui en sont toujours nostalgiques.

Pour rappel, la République Gabonaise entretient des relations diplomatiques étroites avec l’Etat français. Ces relations amicales de longue date ont résisté aux commérages, à la succession de leaders à la tête de nos deux (2) états et même à la volonté cavalièrement réformiste de certains. Ce n’est pas un Bruno Fuchs qui réécrira les pages de l’histoire ou de l’actualité politique de notre pays. Certains élus français de la minorité politique se sont déjà essayés à cet exercice, sans grand succès.

Le Président de la République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA est occupé à conduire une riposte sanitaire contre la covid-19, qui pourrait bien inspirer les plus grandes nations de ce monde.

Le Parti Démocratique Gabonais (PDG) soutient naturellement ce leadership politique constant et agissant.

Le peuple gabonais lui, sait quelles sont ses priorités. Une chose est sûre : Personne au Gabon n’accordera ne serait-ce qu’un début de crédibilité à la parole d’un élu national français, qui semble caresser le rêve inavoué de se constituer en tutelle politique et intellectuelle. Les commentaires du député MoDem Bruno Fuchs, sont politiquement irresponsables, intellectuellement irrecevables, diplomatiquement inopérants. Cette légèreté langagière est le propre des élus dont le parti n’a jamais exercé le vrai pouvoir, celui qui exige du respect et de la retenue face à des sujets dont on n’a aucune connaissance.

Jo DIOUMY MOUBASSANGO

Conseiller du Distingué Camarade Président, Porte-parole du PDG.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x