CNNII au bord de l’asphyxie

Mise en place en 2013 pour être là vitrine de la navigation maritime en République Gabonaise, la compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNNII), va très mal aujourd’hui, engluer dans des problèmes financiers et structurels presque irréversibles. Sans une intervention des autorités, elle pourrait couler.

Le Titanic sombrera-t-il ? C’est la question qui préoccupe plusieurs observateurs. En effet, les conclusions de la revue des comptes des exercices antérieurs initié en 2020 et confiée au cabinet KPMG ont fait ressortir une accumulation permanente de pertes financières depuis la création de ladite compagnie. C’est une situation de quasi-faillite qui se caractérise par des fonds propres négatifs de l’entreprise. Cette situation est consécutive à plusieurs manquements en l’occurrence, une absence de mécanismes comptables de renouvellement des équipements de production (Navires, logistique, mobilier), en outre il y a l’augmentation de la masse salariale qui a considérablement augmentée, à hauteur de 250% en 2013 et 2018 et représentant 76% du chiffre d’affaires. Par ailleurs des coûts d’exploitation très élevés en raison de charge locatives excessives de Bateaux et de matériel logistique. Il est donc clair que face à cet état des lieux exécrable, la CNNII est dans l’incapacité de répondre de manière efficace, à la forte demande de sa clientèle, car elle n’a quasiment plus rien.

Il faut également indiqué, que l’ensemble de la flotte composée de 8 navires est immobilisé, obsolète et rivée à quai à Port -Gentil. Certains ont imputés la faute, à des pannes diverses dont le coût prohibitif prévisionnel de répartition compromet fortement la perspective d’une remise en état de l’ensemble de la flotte. La remise en service desdits navires se chiffres en milliards de francs CFA, au regard des multiples manquements, il est certain que soutenir à fond propre de tels travaux, est un suicide pour la compagnie, dont l’activité est élément essentiel pour l’approvisionnement de Port-Gentil en marchandises et de transport de passagers au tarif social.

Le seul navire utiliser par ladite compagnie, est une location. Le reste de la navigation sur cette branche d’activité est contrôlé par des sociétés privée. En dehors de la flotte, il existe la problématique des deux quais, notamment celui des ACAE et Port-Môle de Port-Gentil qui sont loin d’être aux standards requis.

Il est important de signaler que malgré tous ces disfonctionnements, la direction générale de la compagnie refuse de baisser les bras, l’équipe dirigeante a élaboré un nouveau pan qui permettra de sauver l’entreprise.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x