COP26 : Ali Bongo Ondimba en sauveur de la planète.

L’épineuse problématique des changements climatiques prend de l’ampleur. Les effets augmentent de manière inquiétante. Et s’il était temps de prendre des décisions fortes et courageuses pour l’avenir de la planète aujourd’hui ? La participation du Président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba, à la COP 26 a Glasgow du 1er au 12 novembre 2021, s’explique donc aisément. Notons que, le Gabon est l’un des poumons du Monde.

L’action de l’homme ces dernières décennies a inéluctablement accéléré la percée des changements climatiques
et dramatisé leur dangerosité. Faisant d’eux le problème environnemental le plus pernicieux de l’existence humaine, avec un accroissement des températures, l’augmentation de la gravité des tempêtes et des sécheresses, le réchauffement et la montée des océans, la perte de la biodiversité, la pénurie alimentaire, l’augmentation des risques pour la santé, la pauvreté ect… la liste des effets néfastes n’est pas exhaustive.

En s’exprimant ce lundi 01 novembre 2021 à la Conférence de Glasgow de 2021 sur les changements climatiques (COP21), devant une assistance composée de dirigeants mondiaux, le Chef de l’exécutif Gabonais, n’a pas éludé
sa volonté de relancer le débat sur la lutte contre les changements climatiques.

Il a notamment invité les uns et les autres à une prise de conscience collective et a appelé à l’adoption de mesures courageuses afin de réduire de manière drastique les émissions de gaz à effet de serre et à une implication plus palpable des chefs d’État et de gouvernement en vue de parvenir à un accord global au terme de la COP26 le 12 novembre : “50 ans après Stokholm, 30 ans après Rio, la COP26 doit marquer le début d’une nouvelle ère d’intégrité climatique”

Ali Bongo Ondimba a aussi dénoncé le peu d’avancées enregistrées dans la lutte contre les changements climatiques : “Nos NDC montrent que nos émissions continueront à augmenter d’ici à 2030. Alors que le dernier rapport du GIEC nous commande de les réduire d’au moins 40%sur cette même période. L’heure est grave, mais rien n’est perdu”.

Ladite conférence sur les changements climatiques est la plateforme idoine pour les dirigeants du monde de manifester leur engagement et intérêt à sauver la planète d’une catastrophe certaine. Et le numéro un Gabonais a bien fait de le rappeler à ses homologues : “Nous devons tout faire pour combler le Gap et atteindre l’objectif de 1,5 degré Celsius”.

Le Gabon faut-il le préciser est très engagé dans les questions relatives à la protection de l’environnement à travers de nombreuses initiatives, en l’occurrence, l’Agence Gabonaise d’Études et d’Observation Spatiales (Ageos) qui a pour objectif principal de suivre au quotidien l’évolution du couvert forestier et du niveau de stockage de carbone au Gabon et dans le bassin du Congo, deuxième grande forêt tropicale de la planète.

Le Gabon fait sa part et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, le pays a l’ambition de faire plus et d’aller plus loin. Et Ali Bongo Ondimba le fait d’ailleurs remarquer : “Le Gabon fait sa part avec l’adoption d’une loi innovante sur les changements climatiques”

Nonobstant sa bonne volonté, son engagement et sa détermination ferme à lutter pour la préservation du climat, le Gabon seul ne parviendra à remporter ce combat, son engagement sera comparable à une goutte d’eau dans l’océan.

Il faut donc l’implication de tous. Chaque leader doit prendre ses responsabilités, afin de construire un avenir commun.

Le Rendez-vous a donc pris pour le 12 novembre afin d’apprécier le degré d’engagement de chaque pays à relever les défis du changement climatique.

Une chose est sûre, le numéro un Gabonais a sonné la charge, donner le ton et fait savoir la position de l’Afrique.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x