Cop26: Ali Bongo Ondimba seul président africain à s’exprimer dans une tribune libre

Le Président Ali Bongo Ondimba s’est exprimé par le biais d’une tribune libre dans le média The Times. Jusqu’ici aucun chef d’Etat africain ne s’était prononcé de manière personnelle sur la question environnementale dans le cadre de la cop26. Cette démarche vient mettre en avant le leadership du Gabon et conforte sa place à la tête du groupe des négociateurs africains pour cette conférence qui se déroule à Glagow en Norvège. La rédaction de la Plume info à repris pour vous la version française de cette tribune.

《La préparation de la conférence sur le changement climatique qui commence aujourd’hui à Glasgow a vu un mot essentiel trop souvent ignoré. C’est un mot sans lequel les espoirs et les attentes entourant l’événement ne peuvent être satisfaits, et ce mot est Afrique.

Atteindre les émissions mondiales nettes zéro nécessite que les écosystèmes naturels de l’Afrique qui aspirent le carbone soient protégés et autorisés à prospérer. Les forêts, les savanes, les mangroves et les récifs coralliens de mon continent forment ensemble un système vital essentiel pour le monde dans son ensemble.

l’importance de ces écosystèmes, et le mécanisme financier équitable nécessaire pour les sécuriser, n’a pas reçu la priorité qu’il devrait avoir pour le succès de la Cop26. Prenez le pays dont je suis président, un Etat d’Afrique Centrale.》

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x