Déclaration de politique générale du premier ministre: le manque d’objectivité du Dr Séraphin Davin Akoure.

Ce vendredi 04 septembre 2020 conformément aux dispositions constitutionnelles, le premier ministre chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda s’est plié à l’exercice de déclaration de politique générale devant la représentation nationale.

Notons que Rose Christiane Ossouka Raponda a reçu le vote de confiance des honorables députés à hauteur de 90,51%, une large majorité.

Ce grand oral est également l’occasion pour les députés d’interpeller le premier ministre chef du gouvernement et l’ensemble de son gouvernement sur un certain nombre de sujets d’intérêts générals. C’est fort de cela que l’honorable Davin Akoure a pris la parole, pour tirer à boulet rouge sur les 11 ans de gouvernance d’Ali Bongo Ondimba.

Ce discours intense aurait pu avoir un autre écho si l’auteur n’était pas le Dr Davin Akoure. Le médecin a manqué une occasion de se taire, car il est clair qu’il fait dans le déni de la réalité. On peut ne pas aimer la personne d’Ali Bongo Ondimba, mais reconnaître quand même quand il y a des avancées, c’est aussi ça faire de la politique, avoir l’honnêteté intellectuelle d’applaudir quand c’est bien.

Les moustiques peuvent sucer le sang de qui ils veulent, sauf celui d’un éléphant, de même que tout flatteur vie aux dépens de celui qui l’écoute. Pour les observateurs avertis de la politique nationale cette intervention du Dr Davin Akoure expose le Président de son parti.

Le Gabon n’a pas commencé en 2009, de même que le magistère d’Ali Bongo Ondimba à la tête du Gabon n’a pas débuté en 2016. Si l’on fait également un calcul simple, il est évident que Guy Nzouba Ndama est aussi responsable des maux qu’il dénonce.

Davin Akoure aurait-il oublié que le Président de son parti et la majorités des cadres de son parti y compris ceux qui forment le groupe parlementaire dont-il à la charge à l’assemblée nationale sont d’anciens apparatchiks du pouvoir et acteurs majeurs du premier septennat d’Ali Bongo Ondimba ? Comment lui qui s’inscrit en donneur de leçons peut-il s’allier à quelqu’un comme Guy Nzouba Ndama? Ou pour lui dès que l’on quitte la majorité Républicaine et sociale pour l’émergence on devient saint ?

Au nom de ces valeurs et de ces principes qu’il semble si bien defendre, le Dr Akoure aurait dû reconnaître aussi qu’en matière de route le Gabon a beaucoup avancé depuis l’arrivée d’Ali Bongo Ondimba au pouvoir. Il faut reconnaître que nous avons des structures sanitaires modernes, la liste n’est pas exhaustive. Il y a certes des manquements mais, le bon sens voudrait que l’on puisse également faire les éloges du positif pour au moins sauver la face du Président de son parti qui a été pendant plus de 20 ans sans discontinu Président de l’Assemblée Nationale, donc acteur majeur du processus de développement du pays.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x