Des infrastructures routières qui ne répondent pas aux standards internationaux

L’on a souvent décrié ces aspects au niveau des infrastructures routières qui en manque de place de parking et d’aires de stationnements obstruent les voies et sont très souvent source de conflits pour les usagers. Les autorités en charge de l’aménagement des espaces publics n’ont toujours pas mis en place de palliatifs.

Constat fait dans plusieurs villes du pays, le parc automobile national s’agrandissant il devient de plus en plus difficile voire pénible pour les personnes véhiculées de trouver des espaces de stationnements et pour les piétons de circuler, car l’explosion des stationnements anarchiques occasionnent une véritable gène. Plusieurs autres facteurs rentrent en compte comme l’occupation des voies par les commerçants qui délaissent les marchés soi-disant que certains de ces espaces refusent du monde.

Il est peut-être temps que le Ministre des Infrastructures Léon Armel Bounda Balonzi et les conseils municipaux de chaque commune se penchent sur cette question. La qualité des infrastructures joue un rôle important dans la qualité de vie.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x