Destruction de biens publics le silence inquiétant des leaders de l’Opposition.

Dans des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux, des jeunes affirment avoir été financés par quatre activistes proches de l’opposition pour détruire des édifices publics et les sièges du Parti démocratique Gabonais (PDG) dans plusieurs localités. Des actes qui s’apparentent clairement à du terrorisme et qui inquiètent plus d’un.

Des faits qui ont été condamnés par plusieurs personnalités y compris par d’autres activistes proches de l’opposition qui ne comprennent pas de tels agissements.

Le plus surprenant est que les leaders de l’opposition demeurent silencieux face à de tels actes qui sont aux antipodes du véritable débat politique.

Toujours prompt à dénoncer les manquements ou les scandales qui surviennent au sein de la majorité Républicaine et sociale pour l’émergence, nous ne comprenons pas le mutisme des leaders de l’opposition à tel point que plusieurs observateurs s’interrogent sur l’origine de ce silence assourdissant.

Que doit-on donc comprendre qu’ils cautionnent ces agissements ? Qu’ils seraient la main derrière ces actes de terrorisme ? Qu’ils seraient désormais prêts à permettre au nom de la politique que le pays soit à feu et à sang ? Qu’ils seraient favorables à l’installation d’un climat de haine, de division et de violence ?

Autant d’interrogations qui turlupinent les esprits au Gabon.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x