Détournements au cœur de la lutte contre la Covid-19 au Kenya

Le pays d’ Uhuru Kenyatta est au cœur d’un scandale de corruption soit des détournements des milliers de dollars et du matériel médical destinés à la lutte contre la Covid-19. La société civile a donc intervenu en adressant au Chef de l’État un communiqué demandant son intervention.

Des manifestations ont éclaté dans l’Ouest du pays, dès la mise en avant de cette information des activistes ont manifesté à Kisumu mettant en avant ce sentiment de désolation, face à ce détournement qui prive les populations dans cette période de crise sanitaire où les apports de l’État sont primordiaux.

Les sanctions sont déjà tombées à l’agence nationale du matériel médical où les malversations les plus graves ont été signalées, plusieurs hauts responsables ont été suspendus le temps d’une enquête. La société civile qui ne compte pas baisser d’un cran exige un rapport complet sur le taux d’occupation des lits, l’équipement disponible, le personnel déployé mais aussi et surtout la liste des sociétés ayant décroché des contrats dans le cadre de la lutte contre l’épidémie et aux institutions internationales de communiqué sur leurs apports au Kenya.

L’affaire a pris une tournure politique, le vice-président William Ruto charge l’opposition en insistant sur le fait que les opposants ont profité de son rapprochement avec le président Kenyatta pour obtenir des « gains personnels » et défendre la corruption. Quant à l’opposition ils revendiquent un audit financier détaillé.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x