Discipline au sein de l’Équipe Nationale : Désormais Patrice Neveu n’a pas droit à l’erreur.

Au lendemain de la divulgation de la liste des joueurs sélectionnés pour la prochaine Can Cameroun 2022, la tension ne retombe toujours pas dans l’opinion qui estime que la non-sélection de Didier Ibrahim Ndong, ne repose sur rien. Car à y regarder de très près. L’effectivité du championnat national aurait sans aucun doute permis au sélectionneur d’avoir d’autres alternatives en termes de joueurs et ne pas partir à des compétitions aussi importantes avec des joueurs sans réel niveau. Parce qu’évoluant en troisième et en quatrième division ou des championnats sans aucune attractivité.

Selon certaines sources, l’exclusion de Didier Ibrahim Ndong, ne serait pas une question disciplinaire, mais plutôt l’idée de certains membres de la fédération, du ministère, mais surtout du clan des  » métis », qui apparemment fait la pluie et le beau temps au sein de la tanière. Un argument cohérent, car Didier Ibrahim Ndong n’est pas accusé de faits d’immortalités, comme Karim Benzema en France par exemple. Mais surtout qu’en matière de discipline certains joueurs ne sont pas exempts de reproches, notamment Pierre Emerick Aubameyang ou encore Mario Lemina.

En s’appuyant sur cet argument, Patrice Neveu, s’est tiré une balle dans le pied. Il doit désormais mettre en place une véritable discipline et pas celle de façade qui est à l’origine de l’exclusion de Didier Ibrahim Ndong. Aujourd’hui Aubameyang ne doit plus snober certains matches de l’équipe Nationale sous prétexte qu’ils seraient sans enjeux (au sein des grandes sélections, c’est impensable).

Les membres de sa famille qui ne sont pas le Staff technique, ne doivent plus être à bord des avions réservés aux joueurs et aux seuls membres du staff, donc plus de Willy Aubameyang dans l’avion des panthères, il sera dorénavant inacceptable que Pierre Emerick Aubameyang traite les membres de la fédération d’amateurs et boude les avions de la fédération mis à disposition pour les différents déplacements des panthères. Oui, si ses revendications sont légitimes, celle de Didier Ibrahim Ndong, sur la reprise du championnat le sont également. C’est la même chose pour Mario Lemina qui n’a toujours pas été un modèle de patriotisme, bien au contraire, il n’a pas hésité à traîner dans la boue toute une corporation.

Ce petit gang qui se forme dans la tanière doit-être démantelé, car il prive aujourd’hui la sélection d’une de ses valeurs sûres et à bien des égards. Les Panthères ont livré huit matchs en 2021. Ibrahim Ndong était titulaire lors de quatre rencontres. Pendant les quatre autres, il était remplaçant ou absent. Lors de ses titularisations, la sélection a remporté deux matchs, fait un nul et subi une défaite. Donc un taux de réussite de 75 % avec Ndong sur le terrain. A contrario, les Panthères ont perdu trois fois et n’ont remporté qu’une seule victoire quand il est absent ou remplaçant. Mais le sélectionneur a fait ses choix, orienté par un groupuscule de joueurs.

Patrice Neveu, doit faire preuve de courage, mais surtout de personnalité et de bon sens, qu’il n’oublie surtout pas qu’il sera seul à l’heure de faire les comptes en cas d’échec.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x