Élection présidentielle au Gabon : six mois de présence sur le territoire National sur les deux ans qui précèdent l’élection présidentielle pour être en droit de postuler.

Le conseil des ministres qui s’est déroulé ce lundi 13 septembre 2021, a adopté le projet d’ordonnance portant la loi organique relative au Président de la République. Ledit projet défini clairement les critères d’éligibilité à la fonction présidentielle. Les potentiels candidats devront avoir résidé au moins 6 mois au moins pendant les deux ans qui précèdent l’élection.

Maintenant, « sont éligibles à la Présidence de la République tous les Gabonais des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques et ayant résidé sans discontinuité sur le territoire national au moins six mois chaque année, au cours des deux dernières années précédant l’élection. » ladite ordonnance a été adoptée en application des dispositions des articles 10,52 et 78 de la constitution, la présente ordonnance définie les conditions d’éligibilité du Président de la République et les incompatibilités avec la fonction de Président de la République.

Il faut noter que le Gabon ne réinvente pas la roue. En effet, cette mesure est présente dans les grandes démocraties à l’instar les États-Unis, pays dans lequel tout postulant à une élection présidentielle doit y résider depuis au moins 14 mois pour prétendre postulé. Ledit principe de territorialité suppose que l’occupation de la fonction de Président de la République demande une parfaite maîtrise des réalités locales qui permettra aux candidats de bâtir des projets de sociétés qui sied aux aspirations des populations.

En actant cette ordonnance cohérente, le Gabon, se met clairement aux standards internationaux. Cette nouvelle disposition cadre avec la modernisation des textes engagée par les autorités gabonaises depuis plusieurs mois. Néanmoins, « La territorialité ainsi indiquée se rapporte également aux Gabonais en poste dans les missions diplomatiques et dans les organisations internationales dont le Gabon est membre. »

En outre, « Le texte énonce également que tout Gabonais bénéficiant d’une autre nationalité ayant exercé des responsabilités politiques ou administratives dans un autre État ne peut se porter candidat »

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x