Faustin Boukoubi revient sur la dépénalisation de l’homosexualité

Dans une interview faite au quotidien l’Union ce lundi 13 juillet 2020 le Président de l’Assemblée Nationale Faustin Boukoubi table sur le sujet qui défraie la chronique depuis plusieurs semaines, il s’agit de la dépénalisation de l’homosexualité.

La première session de l’année 2020 écoulée dans un contexte sanitaire plutôt délicat le Président de l’Assemblée Nationale à décliner les dossiers sur lesquels ils se sont penchés. On décompte la suppression de l’alinéa 5 de l’article 402, portant sur dépénalisation de l’homosexualité.

Dans un bref exposé Faustin Boukoubi a reconnu que les frustrations et appréhensions des concitoyens qui protestaient étaient justifiées car ces pratiques ne faisaient pas partie de nos us et coutumes. Mais le bon vivre ensemble nous conduit vers l’acceptation, la compréhension des uns et la tolérance des autres.

Sur cette même note, le PAN mentionne que l’homosexualité n’a pas été légaliser au Gabon et que l’absence de sanction ne change en rien les mœurs de notre société. De plus, le fait d’emprisonner ou encore de pénaliser l’homosexualité ne suffirait pas à éradiquer ces pratiques.

Toutefois, le législateur agit de manière à ce qu’aucun citoyen ne soit stigmatiser. Toutes les dispositions prises par l’Assemblée Nationale font l’objet de plusieurs travaux et études avant d’être validées.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x