FRANCK NGUEMA NE FAIT PAS L’UNANIMITÉ.

Le patron du département des Sports, Franck Nguema divise au sein de son secteur. Ces sorties, peu appréciées et même qualifiées de ridicules par l’opinion ces derniers jours, n’ont pas été de nature à faire grimper sa côte de popularité, bien au contraire, elles sèment la division au sein de cet environnement. Certains l’accusent d’être à l’origine de l’échec de la qualification des panthères pour le mondial Qatar 2022, encore plus d’être le metteur en scène de la division au sein de l’équipe.

Sa sortie manquée sur le sens du patriotisme en est la parfaite illustration. Car peut-être en ignorance de certains faits, il s’est trop vite jeté dans le fleuve, en oubliant que seul celui qui a plongé connaît la profondeur de la rivière. Il a été très vite recadré par l’opinion, surtout après les absences de certains joueurs lors du deuxième match contre l’Égypte à Alexandrie.

Si le patriotisme à un visage, Franck Nguema, le ministre des Sports ne l’incarne pas. C’est ce que fait savoir depuis quelques jours, Rémy Ebanega, le président de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG). Qui indique en outre, avoir joué sous infiltration par amour pour son pays.

Selon Akong Rémi, la prise de position du ministre dans une crise dont l’objectif était d’interpeller les autorités sur l’impérieuse nécessité de reprendre le championnat national a mis le feu aux poudres.

Résultats des courses, le membre du gouvernement récolte, les langues se sont déliées, critiquant ouvertement la sortie de Franck Nguema. Il est évident que la position du ministre n’a pas été de nature à arranger les choses bien au contraire, il ne s’est clairement pas placé au-dessus de la mêlée.

Son rôle était très clairement de servir de repères pour les 22 face à la revendication de leurs collègues locaux en installant une atmosphère de confiance, d’unité, de réconciliation et de solidarité. En effet, bien que l’équipe nationale soit la vitrine du football du pays, le championnat est assurément un élément vital pour les performances de celle-ci, mzis également pour la préparation de l’avenir.

Entre les boycottes, les divisions internes au sein de la tanière, la perte de repères et de certaines valeurs, Franck Nguema a choisi la mauvaise méthode pour laisser éclater son mécontentement.

Finalement, ce choix a fortement handicapé les Panthères et réduit leur chance de qualification (quoique infime) pour le mondial Qatar 2022. L’équipe nationale de football n’est pas pour autant épargnée, puisqu’elle se retrouve désormais scindée en plusieurs clans. Un fait qui n’est pas de nature à produire des résultats probants en compétition, dans la mesure ou c’est d’abord une équipe, un groupe qui va en compétition, pas des individualités.

Pour l’opinion, le seul responsable demeure le ministre des Sports, Franck Nguema car sa sagesse aurait pu permettre de concilier joueurs locaux et internationaux, certains demandent déjà sa tête pour le bien de l’équipe Nationale.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x