Gabon-Centrafrique : Faustin-Archange Touadera très prochainement à Libreville.

Le Président de la République Centrafricaine est attendu dans la capitale Gabonaise, par son homologue Ali Bongo Ondimba. Une visite de travail qui aura lieu, trois semaines seulement après le retrait des troupes Gabonaises de RCA pour des faits d’accusations sexuelles qui, après vérification apparaissent incohérentes.

« L’agenda international du chef de l’État sera très chargé en ce mois d’octobre. Le Président de la République recevra dans les prochains jours son homologue centrafricain Faustin-Archange Touadéra, ainsi qu’un autre chef d’Etat ici à Libreville », a indiqué hier, jeudi 7 octobre, le porte-parole de la Présidence, Jessye Ella Ekogha à l’occasion d’une conférence de presse très animée.

À la faveur de celle-ci, le conseiller spécial porte-parole du Président de la République, M. Jessye Ella Ekogha, a spécifié que, selon les premières conclusions de l’enquête, les accusations d’abus sexuels, qui ont été à l’origine du retrait du contingent Gabonais de la Munisca, apparaissent de plus en plus bizarre.

Plusieurs observateurs doutent aujourd’hui très fortement de la véracité d’une version officielle qui est abracadabrantesque, notamment la classe politique et les médias centrafricains.

Pour eux, les véritables raisons dudit départ auraient plus un lien avec, les excellentes relations entre Libreville et Moscou, mais surtout l’adhésion très prochainement du Gabon au Commonwealth, très mal perçue par certains partenaires non-africains de la Munisca.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x