Jean Ping encore une sortie manquée.

Rien ! C’est ce que l’on peut retenir du discours de Jean Ping Okoka candidat malheureux à l’élection présidentielle d’août 2016. À travers son discours, Jean Ping a encore démontré que pour lui seul sa petite personne compte, mais surtout qu’il n’a aucun véritable programme politique, car comment comprendre que dans son discours, il n’y a aucune projection, aucun plan détaillé, aucune vision politique claire.

C’est un discours sans grande cohérence que nous a servi Jean Ping, toujours enfermé dans le carcan de l’élection présidentielle d’août 2016. Il peine à exister et fait véritablement du surplace et ça devient ridicule. Ses apparitions sont beaucoup plus raillées qu’autre chose.

Un fait qui a certainement fini par exaspérer ses différents soutiens de 2016, qui disent de lui qu’il est aujourd’hui incapable de conduire l’opposition à une alternance. En effet, Jean Ping ne fait plus rêver et sombre véritablement dans la pénombre. Il est pour certains le symbole du passé.

Au regard de ce qui précède, il est clair que Jean Ping n’a plus aucune chance d’être le porte-étendard de l’opposition gabonaise en 2023. Il est de plus en plus esseulé et brille par son incohérence qui inquiète. Jean Ping n’a plus aucune consistance, pour preuve les États-majors de ses pairs de l’opposition s’activent dans la perspective de 2023 notamment, Guy Nzouba Ndama, Alexandre Barro Chambrier, Laurence Ndong, la liste n’est pas exhaustive.

Jean Ping devrait plutôt adopter la même posture que Zacharie Myboto et préparer en toute sérénité un candidat crédible, qui défendra les couleurs de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) en 2023.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x