Justice : Procès reporté pour cause de grève des hommes en noir.

Ce lundi 21 mars 2022, l’opinion nationale s’attendait à vivre les procès de Christian Patrichi Tanasa, Renaud Allogho Akoue et Ike Ngouoni Oyouomi devant la cour criminelle spéciale de Libreville, il n’en sera donc rien.

Le mouvement d’humeur débuté par les avocats du barreau du Gabon, privera donc l’opinion de ces différents procès. Un fait compliqué pour l’appareil judiciaire du Gabon. Aucune affaire avec avocat ne sera plaidée, et ce même en appel, ont décidé les juges, pour cause de mouvement d’humeur entamé pour protester contre l’arrestation d’un des leurs.

Notons en guise de rappel que, l’avocat au barreau du Gabon, Me Irénée Mezui Mba, qui est actuellement en détention préventive à la prison centrale de Port-Gentil, il est accusé avec deux complices présumés d’avoir escroqué 700 millions de FCFA à la Société gabonaise de raffinage (Sogara) et d’avoir abusé de la confiance des membres du collectif d’ex-employés de la société de restauration Sodexo.

Cette situation est à l’origine du blocage de l’appareil judiciaire à Libreville. Les membres du barreau en soutien à l’un des leur ont unanimement décidé de suspendre toutes les audiences en cour, pour le compte de la session criminelle, et ce, sur l’ensemble du territoire national.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x