La dépénalisation de l’homosexualité au Gabon face à une mauvaise interprétation

Alors que le Gabon a signé pour la charte universelle des droits de l’Homme de 1948 qui stipule que tous les Hommes ont droit à une protection égale contre toute discrimination et contre toute provocation à la base discriminatoire.Le gouvernement Nkoghe Bekale s’est rendu à l’évidence que l’application de la loi pénale de 2019 portant sur les sanctions des pratiques à caractères homosexuels s’inscrivait en faux vis à vis des libertés fondamentales.

Constat fait un amalgame est porté par les populations entre la dépénalisation et la légalisation de la pratique de l’homosexualité rappelons qu’au sens stricte du terme la dépénalisation vise simplement à soustraire  la sanction prévue dans le cadre du droit pénal tandis que la légalisation s’inscrit dans le fait de rendre possible voir acceptable une action.Ceci étant, dépénaliser l’homosexualité reviendrait simplement à faire un rétropédalage en laissant libre recours aux individus de choisir leurs orientations sexuels comme dans le temps.

La pratique des bonnes moeurs ne devrait pas engendrer une atteinte à la personne ou encore une discrimination vis à vis des personnes que nous trouvons différentes à cause de nos principes de vies.La société telle qu’elle se constitue actuellement regroupe des individus de plusieurs couleurs,races,convictions et déviances parfois.Le vivre ensemble c’est aussi l’acceptation des différences de chaque être humain tant que cela n’empiète pas sur notre bien être.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x