La ministre des affaires sociales et des droits de la femme Prisca Koho Nlend préside la deuxième session du forum most des ministres en charge du développement social en Afrique Centrale

Le défis de la pauvreté en Afrique Centrale : quel impact de la pandémie de la Covid-19 et quelles stratégies ? Tel était le thème du 2eme forum most des ministres en charge du développement social des pays de l’Afrique Centrale qui s’est déroulé le 30 septembre par visioconférence.

Le Gabon était l’hôte de cette organisation à laquelle prenaient part les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et l’UNESCO.A l’ordre du jour, les situations nationales de la pauvreté et la question d’inégalité, puis les politiques sociales pour aider les populations à faire face à la pandémie de la covid-19. Cette séance présidée par la ministre gabonaise des affaires sociales et des droits de la femme au Gabon.

« Il y a une réelle prise de conscience de l’urgence d’agir. En effet, avant la pandémie et en lien avec l’objectif de développement durable, le Président de la République Ali Bongo Ondimba avait déjà fait de la lutte contre la pauvreté une priorité nationale. En dépit de cette vision avant-gardiste, il reste que pour lutter efficacement contre la pauvreté, il est indispensable d’avoir une connaissance de ses multiples formes. » s’est exprimé la Ministre pour rajouter en guise de mot de fin « l’une des leçons à tirer de la covid-19 est que la solidarité n’est pas une option mais un devoir. »

Au sortir de ces échanges, lesdits travaux ont donner suite à l’adoption d’une déclaration ministérielle en faveur à la lutte contre la pauvreté.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x