La patronne de l’administration gabonaise veut en finir avec les effectifs pléthoriques dans les salles de classe.

Ce 9 septembre 2020, le premier ministre chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda a dirigé une séance de travail interministériel sur l’éducation. Au cours de ladite séance de travail, il était question de la surpopulation des salles de classe dans les établissements scolaires. La cheffe du gouvernement a donné des instructions fermes pour la livraison de nouvelles salles de classe dès la rentrée scolaire prochaine, en vue de diminuer les effectifs pléthoriques.

Rose Christiane Ossouka Raponda est déjà à pied d’œuvre et a fait de la réforme de notre système éducatif une de ses priorités.

Rose Christiane Ossouka Raponda veut mettre les apprenants dans des conditions optimales de réussites, c’est ce qui ressort de la réunion interministérielle du 9 septembre. La cheffe du gouvernement veut plus de salles de classe dès la rentrée prochaine pour résoudre la problématique du sureffectif dans les établissements scolaires.

Au cours de cette réunion, Rose Christiane Ossouka Raponda a donné des instructions pour que les fonds soient débloqués afin d’accélérer la cadence dans la construction-livraison de salles de classe.

Au sortir de cette séance de travail, le chef du département de l’éducation nationale au micro de Gabon 1ere s’est exprimé en ces termes :  » Le Président de la République a donné des instructions pour que la question des infrastructures soit résolue afin que les enfants apprennent dans de meilleures conditions. Et le premier ministre a pris ses responsabilités en donnant des instructions au ministre de l’Economie, pour que le budget soit mis en place.  » Celui-ci de renchérir  » Le Président de la République a donné des instructions pour que la question des infrastructures soit résolue afin que les apprenants soient dans les meilleures conditions. Et le premier ministre a pris ses responsabilités en donnant des instructions au ministre de l’Économie, pour que les budgets soient mis en place. « 

Une ambition louable à saluer et à féliciter, mais surtout qui vient balayer les allégations folles et mensongères de certains sinistres individus en manques de visibilité et de popularité. Rose Christiane Ossouka Raponda a donc un pari à réussir à deux mois de la rentrée scolaire. À nous revoir le 9 novembre.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x