Le gouverneur de la province de l’Estuaire, milite pour un réaménagement des textes sur la décentralisation.

Faisant le tour de l’arrêté convoquant la session extraordinaire du conseil municipal ayant certifiée la démission de l’édile Eugène Mba, le gouverneur de province de l’Estuaire Marie-Françoise Dikoumba a milité lors du conseil municipal du 14 juillet 2021, pour un réaménagement des textes pour le bon fonctionnement des administrations locales.

Lors de son intervention, Marie-France Dikoumba, a voulu tordre le cou à certaines interprétations en répondant au collectif des conseillers municipaux ayant introduit une plainte au tribunal administratif pour fustiger son ingérence dans l’affaire dite Eugène Mba « Sans remettre en cause ledit recours, je voudrais relever que la notion de compétence en droit se définit en fonction des critères en raison du lieu, en raison des dispositions, en raison du temps et en raison de la personne » a-t-elle relevé. De façon plus explicite, il faut tenir compte de la matière traitée, le ressort territorial, les délais et la qualité de l’autorité administrative concernée.

S’appuyant sur les récents événements à la mairie de Libreville, le gouverneur appelle à une refonte des textes. « Les insuffisances de nos textes, que la situation actuelle révèle au grand jour, commandent que des modifications soient apportées à la réglementation en vigueur » non sans oublié de spécifier qu’une modification va permettre « le bon fonctionnement des institutions locales » et fera « avancer la décentralisation dans notre pays ».

Rappelons que, le Gabon adopte officiellement la première loi sur la décentralisation le 06 juin 1996 sous la forme d’une loi organique dénommée loi n°15/96 du 06 juin 1996 relative à la décentralisation. Pendant près de 20 ans, cette loi a entourée les rapports entre l’État et les collectivités locales, entre les autorités étatiques et les autorités locales, mais également les rapports entre les collectivités locales.

De nos jours, la décentralisation au Gabon étant confrontée aux défis de l’heure et devant être en phase avec l’évolution des enjeux, il a été adopté une nouvelle loi organique en la matière. Il s’agit de la loi organique n°001 /2014 du 15 juin 2015 relative à la décentralisation.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x