Le Nouveau Code Pénal fixe la majorité sexuelle à 18 ans

La loi n°006/2020 portant modification de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 stipule que désormais la majorité sexuelle est fixée à 18 ans. Désormais toutes personnes ayant des rapports sexuels avec un mineur de moins de 18 ans encourra une peine d’emprisonnement de 5 ans.

Cette nouvelle disposition vient renforcer la lutte contre les détournements de mineurs et des actes de violences sexuelles envers les mineurs. Il faut dire qu’avec le contexte actuel où les crimes de viols sur mineurs ont été en vogue en 2019 le législateur tient à assurer la protection des jeunes filles. Au-delà de ce fait notre société est bondée de personnes aux tendances pédophiles.

Cette nouvelle disposition vient ainsi mettre des garde-fous en précisant que même dans le cadre d’un mariage coutumier il est interdit de contracter une union avec un mineur de moins de 18 ans tel que stipulé ci-dessous : « Quiconque accomplit ou a tenté d’accomplir l’acte sexuel sur la personne d’un mineur âgé de moins de dix-huit ans, aux fins de consommation de l’union d’un mariage coutumier, est puni d’un emprisonnement de cinq ans au plus »

            AU Gabon et partout dans le monde la Convention Internationale de Droit de l’Enfant(cid) doit être appliquée car chaque enfant quel que soit son origine a le droit être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d’exploitation. Cette nouvelle prédisposition de l’article 265 vient non seulement fixer la majorité sexuelle à 18 ans mais aussi installer un cadre de protection des mineurs.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x