Le parti démocratique gabonais sanctionne plusieurs de ses hauts responsables.

Dans une de nos publications, nous disions déjà que la nomination par le Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba de Cyriaque Mvourandjami à la tête de la commission de discipline du parti démocratique Gabonais (PDG), n’était fortuit. Mvourandjami est en mission Commando, car Ali Bongo Ondimba est décidé à mettre de l’ordre au sein du parti.

C’est dans cette optique qu’hier samedi 1er août que la commission de discipline a donné le ton, en sanctionnant 25 de ses hauts cadres dont Leandre Nzue, Pacôme Moubelet Boubeya, ainsi que l’ancien premier ministre Julien Nkoghe Bekale.

Et la camarade qui casque le plus, c’est Karine Cécilia Arrissani qui est suspendue de toute activité au sein de la chancellerie des ordres du parti (COP).

Au regard des premières décisions prises par la commission de discipline sous l’ère Mvourandjami, il est clair que la récréation est terminée, désormais la discipline règnera au sein de cette formation politique ou chaque militant pense être au-dessus des statuts et règlements qui régissent le fonctionnement de celui-ci.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x