Le patronat Gabonais fragilisé par une série de départs.

Par le biais d’un communiqué de presse daté du 20 avril 2022, huit organisations syndicales et membres de la confédération patronale Gabonaise (CPG) annoncent avoir tourné le dos à ladite entité. Sauf qu’il n’y a aucun détail sur les raisons de cette démission. Les démissionnaires ont engagé la CPG à ne plus s’exprimer en leur nom.

« Les syndicats et entreprises listés ci-dessous à la connaissance du Public qu’ils ont mis fin à leur adhésion à la Confédération Patronale Gabonaise (CPG) (..) A ce titre, ces syndicats, leurs membres et les entreprises concernées ne sauraient désormais être associés aux activités et communications de la CPG » pouvait-on lire dans ce communiqué de presse.

C’est un véritable coup de massue pour Alain Bâ Oumar, le président de la CPG qui est fortement critiqué pour son leadership dans la défense de leurs intérêts. Plusieurs membres de la CPG déclarent ne pas se reconnaître dans la vision du président actuel.

À date, la Confédération patronale gabonaise ne s’est toujours pas prononcée sur ce qui semble annoncer la fin de l’organisation telle qu’on la connaît.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x