Le Snec contre la reprise anarchique des cours à l’UOB

C’est l’information qui a été transmise à tous les médias nationaux, que le Syndicat national des enseignants-chercheurs de la section Université Omar Bongo a pris la décision de barricader l’accès à l’Université depuis hier afin d’entendre raison de leurs revendications.

De ce qui en ressort, il semblerait que cet état de fait soit la conséquence d’une rupture de dialogue entre le rectorat et les enseignants qui ne sont pas favorables au calendrier de la Faculté de lettres et des sciences humaines(FLSH). Calendrier qui mentionne la reprise des activités pédagogiques en date du 17 mai 2021.Cette décision a entraîné des dysfonctionnements au sein de la faculté. Plusieurs départements ont donc eu des retards dans leurs reprises d’activités.

<<Nous vous parlons de l’année 2019-2020 que 9 départements sont entrain de terminer alors que 4 départements veulent ou ont déjà commencé les activités de l’année 2020-2021. Nous disons stop à ce désordre calendaire>> a déclaré le Dr Mathurin Ovono Ebe, Président du Snec section UOB.

Autres aspects évoqués par le syndicat, la nomination d’un recteur et de vice-recteur conformément aux dispositions prises depuis le départ de l’ancien recteur Marc Louis Ropivia.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x