Le tacle assassin de Serge Maurice Mabiala a Alexandre Barro Chambrier.

C’est à la faveur d’une réponse aux internautes qui lui reprochent son manque de loyauté envers Alexandre Barro Chambrier, qui aurait œuvré pour sa sortie de prison que, Serge Maurice Mabiala, secrétaire général du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM-OPPOSITION) a sèchement indiqué que « CHAMBRIER n’a jamais libéré personne. Pas plus qu’il n’a fait avancer la cause d’une opposition à la division de laquelle il a largement contribué ».

L’honorable Serge Maurice Mabiala, oriente simplement ses détracteurs à se tourner vers « Jean Ping, Guy Nzouba Ndama et des 64 candidats RHM sur 70 qui essayèrent un désastre électoral en octobre 2018 » Pour, mieux cerner le dossier et se rendre bien compte du rôle jouer par Alexandre Barro Chambrier, dans la division de l’opposition Gabonaise.

Résolument déterminer à mettre fin, aux différents jeux lamentables de la diffusion de fake-news de ses anciens compagnons, Serge Maurice Mabiala, invite l’opinion publique à pousser la réflexion plus loin. « Parfait lecteurs gabonais qui se laisse leurrer volontiers faute d’aller au fond des choses ».

Selon Serge Maurice Mabiala, « La politique gabonaise est ce qu’elle est, mais ne vous dispense pas d’examiner les choses de façon lucide. Maîtrisez vos émotions et jetez un regard clairvoyant et lucide vous verrez la lumière que l’on vous cache », avant de demander aux lecteurs à se questionner de manière claire, lucide et cohérente sur la place de l’opposition au Gabon réduite à l’agitation sur les réseaux sociaux.

« Vous pouvez être fanatique X, Y, Z pour les raisons bien respectables qui sont les vôtre, mais la réalité de la vie politique s’étale sous vos yeux et convoque votre sereine objectivité, si tant est que vous êtes sincèrement anime du souci de faire progresser la démocratie dans ce pays. >> Cette sortie d’une virulence rare qui contraste avec les discours policés des hommes politiques, est très certainement le reflet de l’atmosphère qui règne au sein de l’opposition.

Mais surtout qui explique le ralliement de plusieurs membres de l’opposition au sein du parti démocratique Gabonais (PDG), car exaspéré par le climat délétère qui règne dans l’opposition, une situation qui n’est certainement pas favorable à l’alternance.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x