Le torchon brûle au CLR entre la famille Assele

Le Centre Libéraux Réformateurs est clairement le théâtre d’un conflit générationnel entre le Président Fondateur Jean Boniface Assele et sa fille Nicole Assélé actuelle Déléguée Générale Adjoint dudit parti.

Jean-Boniface Assele, vient une fois de plus de rappeler à l’ordre Nicole Assele. C’est dans une correspondance datée du 10 août dernier, que le Premier respondable du CLR a montré son désaccord en ce qui concerne les récentes installations des cellules de base par le délégué général adjoint 1, Alexandre Désiré Tapoyo.

Des mots qui ressortent de cette note sont les suivants : »Décliner la vision politique du CLR relève exclusivement des prérogatives du Conseil politique sinon de son président, et je n’ai pas souvenance, en cette qualité, d’avoir autorisé quiconque à décliner une nouvelle orientation politique, cette attitude qui relève de l’anarchie, frise la provocation, le mépris et met à mal l’intégrité du parti et la crédibilité de son plus haut responsable, que je suis. »

À cet état de fait,Assele père a demandé la suspension de toute installation jusqu’à ce qu’une concertation ait lieu afin de calibrer les discours et d’assurer la représentativité dudit parti à ces cérémonies qui selon lui, apparaissent comme des spectacles individuels et narcissiques des organisateurs.

Depuis l’arrivée de Nicole Assélé à ce poste elle ne cesse de faire des sorties de route selon son père. C’est donc le deuxième rappel à l’ordre en cette année 2020.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x