Le Vatican et le Gabon veulent renforcer leur coopération

Le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et le Pape François ont eu près de trente minutes d’entretien  jeudi matin. Un échange qui a permis de rappeler  « la signature de l’accord-cadre entre les parties, qui a eu lieu il y a 25 ans, », informe la Salle de presse du Saint-Siège.

Les deux parties ont réitéré leur « intention de développer davantage la coopération bilatérale », tandis que le président gabonais a souligné « la contribution appréciée de l’Église catholique dans de nombreux secteurs de la société gabonaise, notamment dans le domaine de l’éducation ». La situation économique et sociale du pays d’Afrique centrale était également sur la table, ainsi que les « questions internationales et régionales ».

Ensuite, le président Ali Bongo Ondimba a rencontré le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les Relations avec les États.

Échange de cadeaux

À l’issue de la rencontre, le Souverain pontife a remis une médaille en bronze rappelant les paroles du prophète Isaïe, chapitre 32 : «Le désert se transformera en verger », plusieurs volumes comme celui sur la Statio Orbis du 27 mars 2020, édité par la Librairie éditrice vaticane (LEV), le Message pour la paix 2022 ainsi que le Document sur la fraternité humaine.

En retour, le président gabonais a fait don d’un tableau représentant l’entrée de Jésus à Jérusalem et d’un arbre micocoulier de 4 mètres de haut. Le Gabon est un pays forestier où la faune et la flore sont encore bien conservées et protégées dans treize parcs nationaux.

(Avec Vatican News)

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x