L’échec scolaire des jeunes filles au sein de la stratégie de réduction des inégalités femmes-hommes au Gabon

Parmi les sujets soulevés par le plan de la stratégie de réduction des inégalités femmes-hommes au Gabon on compte l’échec scolaire des jeunes filles qui est une des conséquences criardes de ces irrégularités.

Dans le lot du sujet les questions portant sur les grossesses précoces et leurs auteurs, les relations professeur-élève, la prostitution et le proxénétisme entre élève ainsi que le rapport sexuel non protégé. Tous ces aspects qui révèlent l’importance d’aborder cette problématique.  Aujourd’hui il ne devrait plus être question de voir des jeunes filles en situation de décrochage scolaire pour ces causes et cela passe par l’implication des autorités, de la société civile et des familles.

Le Gabon s’engage à accorder une plus grande attention à la situation des jeunes filles afin qu’elles ne soient plus mises en marge de la société. D’où la nécessité de mettre en place un système visant à prévenir ces situations. On ne peut se prévaloir sur les choix que feront ces adolescentes mais l’Etat à l’obligation de les protéger en les informant et les soutenants. C’est cette vision que le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et la Première Dame partagent. Le Gabon doit mettre en place un système social plus juste vis-à-vis de la jeune femme. Car elles représentent aussi une force participative au développement.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x