Les nouveaux appuis de l’UE au cœur des échanges entre Christiane Ossouka Raponda et Rosario Bento Pais

Le premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda s’est entretenu le lundi 15 novembre avec l’ambassadeur de l’Union européenne au Gabon, Rosario Bento Pais.

Lors de ces échanges, trois sujets étaient à l’ordre du jour. Il s’agit naturellement de  l’impact de l’accord conclu à la COP 26 de  dont le Gabon, représenté par son chef de l’Etat, a été l’un des grands artisans.

Autres sujets abordés, celui de l’appui budgétaire de l’Union européenne au Gabon. Il s’agit de mettre en place au niveau interministériel un dispositif permettant son utilisation optimale.

Enfin, le suivi du dialogue politique a été abordé « dans le respect de la souveraineté de chacun », a insisté le premier ministre. Une allusion sans doute à la propension de l’UE de confondre « promotion des valeurs » et ingérence dans les affaires internes.

« Le Gabon est très important pour l’Union européenne bilatéralement, régionalement et internationalement », a déclaré Mme Rosario Bento Pais. C’est pourquoi nos relations sont appelées à se renforcer à l’avenir.

Depuis bientôt deux ans, passée la période de brouille post-électorale, les relations entre le Gabon et l’Union européenne, se sont singulièrement réchauffées. « La relation entre le Gabon est l’Union européenne a évolué dans un sens très positif », a déclaré Rosario Bento Pais au sortir de son entretien avec le premier ministre.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x