Les pays membres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale optent pour le modèle du Gabon dans le processus de transformation de bois

Le Ministre de la Forêt et de la Faune Camerounais Jules Doret Ndongo a officié une réunion le Vendredi 18 septembre des ministres des Forêts, de l’industrie et de l’environnement d’Afrique centrale par visioconférence.

Parmi les points soulevés à l’ordre du jour, l’adoption de la décision sur l’interdiction d’exporter le bois sous forme de grumes par tous les pays du Bassin du Congo cette décision prendra effet   à partir du 1er janvier 2022.

Ces mesures seront accompagnées, de la création de zones économiques spéciales afin de permettre l’évolution des industries de 1ère, 2ème et 3ème transformation du bois et mis en place en s’inspirant de la zone de Nkok du Gabon. Autres choses, l’adoption d’un règlement portant développement des plantations forestières, la mise en place d’un Comité régional d’industrialisation durable de la filière bois dans le bassin du Congo (Crib).

De nombreuses mesures permettront d’aboutir à la réalisation de ce projet, pour cela, l’ensemble des parties prenantes envisagent de désigner l’Ecole supérieure internationale de l’agriculture et des métiers du bois (Esiamb) comme institution universitaire sous-régionale elle permettra de former des personnes qui exerceront les métiers du bois.

Au sortir de cette assemblée, il a été convenu que l’ensemble de ces résolutions seront soumises au conseil des ministres de l’Union Economique d’Afrique Centrale.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x