L’opposition Gabonaise s’effondre doucement.

L’oiseau peut tourner toute la journée, il finira par revenir dans son nid à la nuit tombée.

Cet adage résume parfaitement l’atmosphère qui prévaut actuellement au sein du paysage politique Gabonais, car la saignée à l’intérieur de ce bord politique continue. En effet, au lendemain de l’appel à l’unité du Chef de l’État, on assiste à une véritable saignée au sein de l’opposition, qui est au regard des évènements très loin d’être terminée. Dire que l’opposition Gabonaise est plongée dans la pénombre est un euphémisme.

À la suite donc de René Ndemezo’o Obiang et sa galaxie de D.N, de Frédéric Massavala et sa team, de Féfé Onanga et son équipe, la liste n’est pas exhaustive, c’est aujourd’hui autour de M. Louis Ingongui, Ancien Secrétaire Général du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDS), de revenir garnir les rangs du Parti Démocratique Gabonais (PDG).

C’est un fou qui choisit de courir après un rat, pendant que sa toiture est en feu. L’opposition Gabonaise n’est plus que l’ombre d’elle-même, de l’intérieur, elle est enfermée dans un carcan, dans une guerre de leadership et de l’extérieur elle brille par l’instrumentalisation, la mise en place des débats stériles et la diffusion de Fake-News.

Son problème c’est le « MOI », chacun prêche pour sa chapelle, ils sont incapables de s’unir autour d’un programme commun et cohérent. Les leaders de l’opposition sont en conflit permanent.

Les exemples parfaits se déroulent actuellement au sein de l’Union Nationale (UN) pour la succession de Zacharie Myboto, entre Paullette Missambo et Paul-Marie Ngondjout, mais surtout la guéguerre entre Jean Ping et Alexandre Barro Chambrier, sans compter que l’attitude de certains à l’instar de, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Pierre-Claver Maganga-moussavou, Louis-gaston Mayila ne rassure guère les populations.

Il est évident qu’avec autant d’incohérences, ils ne pourraient pas faire plier Ali Bongo Ondimba, dont le parti se renforce chaque jour et gagne puissance et en crédibilité. À cette allure 2023 sera une simple formalité.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x