Lutte contre les cancers au Gabon : Du Rose, au Bleu.

Le Gabon est manifestement engagé dans la lutte contre toute forme de cancer, aussi bien masculin que féminin. C’est dans cette optique, qu’octobre rose fait place à novembre bleu. L’objectif demeure le même, lutter efficacement contre les cancers. Après les cancers féminins en octobre, novembre lui est consacré aux cancers masculins. Le procédé reste le même, la sensibilisation et le dépistage en perspective.

Initié le 16 novembre 2020, novembre bleu, n’a pas encore le même engouement, mais surtout l’adhésion des populations, notamment masculines.
C’est un peu normal.

Ce retard à l’allumage s’explique par la diffusion d’une information, en l’occurrence que, le dépistage du cancer de la prostate se fait par un doigté du rectum.

Réaction, indignation, tollé général. Conséquent bien évidemment comme il est de coutume, Fake-News.

En effet, le personnel de santé doit repartir à la charge. Informer de manière claire et précise la gente masculine sur les différents modes de dépistage. Afin de briser certaines barrières et stéréotypes.

Le dépistage du cancer de la prostate est possible par touche rectale. La masculinité n’est point bravée. Le rectum n’est point détérioré. L’examen est inodore.

Le doigté ganté permet au médecin de vérifier le volume, la consistance et la texture de la surface de la prostate. Rien que ça !

Précisons que, pour cette 2ᵉ édition, le ministère de la Santé doit très clairement renforcer la campagne de sensibilisation et de dépistage des cancers masculins notamment celui de la prostate et des testicules.

Notons que, des caravanes vont se déployer sur l’ensemble du territoire. La médiatisation et l’invitation à se rendre dans les centres de dépistage. Distribution de la documentation.

Le constat est préoccupant, nombreux sont les hommes qui ignorent ce qu’est le cancer, son évolution, l’opportunité du dépistage précoce.

Guy Patrick Obiang, le patron du département de la santé, l’avait indiqué, à la cérémonie de lancement de la première édition :  » La prévention est l’arme la plus efficace pour éviter la phase curative « .

Il faut préciser au passage que, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille, joue un grand rôle dans la mise en musique de ces différentes campagnes de sensibilisation, l’engagement de la première dame du Gabon à lutter efficacement contre les cancers force le respect.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x