Lutte contre les inondations : fins des travaux d’aménagement du bassin versant de Nzeng-Ayong à Libreville

Le premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a procédé  ce mardi 9 novembre 2021,  à l’inauguration du bassin versant de Nzeng-Ayong dans le 6e arrondissement de Libreville. Cette infrastructure devrait améliorer les conditions de vie de 80 000 habitants confrontés aux inondations.

« Cette opération, d’un coût initial de 11 879 608 700 F CFA a été cofinancée, à parité, grâce à un don du Fonds européen de développement (FED) et du budget de l’État. Son objectif essentiel reste l’amélioration des conditions de vie des populations confrontées aux récurrents problèmes des inondations qui sont sources des maladies hydriques et de perte en vie humaine par noyade », a déclaré Léon Armel Bounda Balonzi, ministre gabonais des Travaux publics.

De plus, le membre du gouvernement nous apprend, qu’un coût supplémentaire d’environ 820 millions de FCFA a permis de réaliser des travaux de consolidation et de confortement de l’ensemble de l’ouvrage.

L’exécution des travaux d’aménagement du bassin versant de Nzeng-Ayong a consisté à la construction d’un canal en béton d’un linéaire de 2,3 km allant de l’échangeur de Nzeng-Ayong au pont Nouvelle Cité, la construction d’un réseau de voies de service en pavés interconnecté au réseau de voirie, la réalisation de cinq ponts et ouvrages annexes (aires de repos, mur de soutènement, clôture grillagée, etc.), ainsi que la réalisation de quatre passerelles raccordées aux chemins piétons.  

« Le cadre de vie quotidien à Nzeng-Ayong, l’un des quartiers les plus denses démographiquement de la commune de Libreville, avec une population estimée à plus de 80.000 habitants, se verra amélioré pour les populations riveraines confrontées en saison des pluies aux risques d’inondations, de noyades et aux dégâts matériels sur les habitations », a indiqué Rosario Bento Pais, ambassadrice de l’Union européenne.

Léon Armel Bounda Balonzi a rappelé à tous que construire c’est bien mais entretenir c’est encore mieux. Il a profité de cette opportunité pour souligner le fait que le maintien des ouvrages d’assainissement, en bon état de service, dépend en grande partie du comportement des populations avoisinantes et autres usagers. « Il importe donc que les riverains du bassin versant de Nzeng-Ayong soient sensibilisés aux conséquences dommageables qui découlent du rejet des déchets de toute nature et de toute taille, dans le canal ainsi aménagé », a-t-il souligné.

Débutés en juin 2015, les travaux d’aménagement et d’assainissement du bassin versant de Nzeng-Ayong ont été exécutés par l’entreprise Conduril, suivis et contrôlés par le Groupement Seureca Studi-hydro Conseil sous la supervision des ingénieurs et experts de l’administration des Travaux publics.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x