Magloire Ngambia et le crime financier irréfutable


Incarcérer à titre préventif le 10 janvier 2017 l’ancien Ministre Magloire Ngambia est de ceux qui ont participé à ralentir le développement du Gabon en détournant les fonds dédiés au développement des infrastructures.


Le devoir de mémoire nous conduit à voir pourquoi la justice ne devrait pas aller d’une mainmorte.


Accusé de détournements de fonds publics et de corruption passive dans les dossiers de constructions d’infrastructures publiques, notamment l’objet du procès qui oppose l’État gabonais à Santullo.

Ngambia pourrait t-il contre toute attente être libéré? Une question suspendue aux lèvres des internautes.


En examinant les faits  méticuleseument, il lui serait reproché d’avoir violé le code de marchés publics dans la rédaction des contrats,aussi le fait d’avoir surfacturé les devis, sans oublier l’omission volontaire de garantie de bonne exécution de travaux par le fournisseur Santullo.
Partant des faits de surfacturation, le pont de kan go illustre bien cette dérive financière.

un faussé entre le coût de la réalisation des travaux et la qualité de l’infrastructure.

 Il est à noter que le cabinet d’expertise Gauff aurait établi un rapport d’analyse de travaux qui aurait démontré que le coût réel de réalisation des travaux de réfection dudit pont aurait dû coûter 4 941 378 993 fcfa au lieu de 21 095 271 000 fcfa soit une surfacturation de 16 153 852 007 fcfa.Loin des chiffres la réalité de la qualité de cette infrastructure laisse sans mot dire.


Autres faits, quels liens entretenaient Santullo et Magloire Ngambia au point que ce dernier mis à disposition son jet privé au profit de la famille Ngambia?


Sommes-nous face à un crime financier organisé en bande d’amis?


Cette hypothèse justifierait le manque de traçabilité mais aussi le flou entretenu par les deux protagonistes dans la gestion de ce marché pourtant à caractère public.


Magloire Ngambia devrait pouvoir dire à la justice les dessous de cette affaire et répondre de ses actes comme le veut la loi de notre pays.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x