Marie-Christine Mba Ntoutoume Epse Mihindou Ibrahim exhorte les conseillers municipaux au travail.

Au lendemain de sa brillante élection à la tête du conseil municipal de la mairie de Libreville, la plus importante du pays, Mme Marie-Christine Mba Ntoutoume Epse Mihindou Ibrahim, a prononcé sa première allocution en qualité de Maire de Libreville. Occasion pour l’édile de Libreville de fixer le Cap, mais surtout d’inviter les conseillers municipaux à redoubler d’ardeur au travail.

« Quant à vous, chers collègues Conseillers municipaux, que vous ayez accordé vos suffrages à ma candidature ou pas, je vous dis toute ma reconnaissance et l’honneur qui m’échoit de présider désormais aux destinées de notre auguste assemblée. D’ores et déjà, je nous exhorte tous à travailler la main dans la main, dans le dialogue, la concertation permanente et la tolérance, afin que notre Commune poursuive son développement au service de nos populations. » A indiqué le nouvel édile de la ville de Libreville.

Et de poursuivre, « Madame le Premier Ministre, Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement, Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

En prenant aujourd’hui les rênes de la Mairie de Libreville, j’ai pleinement conscience du contexte difficile auquel elle est confrontée. En proie à de nombreux aléas auxquels ont dû faire face tous mes devanciers, notre cité nécessite que lui soient apportées des solutions courageuses et à la hauteur des défis considérables qui sont les siens. En quelques mots, Libreville doit devenir une ville propre, une ville sûre, une ville agréable desservie par un réseau de transports en commun efficace.

Une ville bien gérée qui se développe d’un point de vue économique et touristique afin d’offrir emplois et opportunités à nos administrés. En somme, il faut redonner aux Librevilloises et les Librevillois la fierté d’habiter cette belle capitale.

Il nous faut aussi, nous, à la tête de la municipalité, recréer la confiance, avouons-le, rompue avec nos administrés. C’est en effet une évidence que la Mairie de Libreville doit se consacrer à l’assainissement de son environnement interne. »

Conscient de l’atmosphère qui prévaut actuellement au sein de l’hôtel de Ville de Libreville, s’est voulue très explicite, « Les dysfonctionnements et autres dérives qui le caractérisent sont connus de tous. Ils ont même tendance à se pérenniser, au grand dam de tous les efforts entrepris depuis plus d’une dizaine d’années dans le but de les éradiquer.

Il convient donc, avec le concours de toutes les bonnes volontés, et d’où qu’elles viennent, de balayer devant notre propre porte en favorisant tout ce qui est nécessaire à leur éradication. Car il y va de l’image de l’Institution et de sa crédibilité. Et, au-delà, de l’image de notre pays. Car Libreville est la première vitrine du Gabon ! Nous ne pouvons donc nous permettre le moindre écart. « 

Il est donc évident que Mme Marie-Christine Mba Ntoutoume Epse Mihindou Ibrahim, est clairement déterminé à relever ce défi, mais surtout à faire mieux que ses prédécesseurs, englués dans des scandales financiers.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x