Noureddin Bongo Valentin le parfait casting.

Lors de sa nomination à la fonction de coordonnateur général des affaires présidentielles, plusieurs mauvaises langues se sont élevées pour lui faire un faux procès de patronyme. Une véritable aberration quand on sait tous qu’au Gabon certains leaders politiques de l’opposition n’ont eu que pour seul moyen le nom de papa.

Le débat politique est avant tout une guerre d’idées et non de personnes. En d’autres termes on doit juger un acteur politique sur ce qu’il fait et non sur ce qu’il est. Car avant tout, c’est l’amélioration des conditions de vie des Gabonais le but recherché.

En politique lorsque vous avez un nom célèbre, il faut se faire un prénom. Il est clair que Noureddin Bongo Valentin l’a bien compris. Depuis sa nomination, l’homme est sur tous les plans, économe en mots il préfère l’action. C’est véritablement la tour de control, il veille au strict respect des décisions prises par le numéro un Gabonais.

Aujourd’hui, la gestion minutieuse des ressources de l’Etat est le leitmotiv, le dernier fait en date est la mise à nu des chiffres fictifs autour de la dette intérieure. Le pragmatisme de ce jeune homme démontre aisément qu’aujourd’hui Ali Bongo Ondimba s’est entouré d’un homme soucieux du bien-être des Gabonais. D’où ce désir de gestion optimale et rigoureuse des deniers publics.

L’homme est également très porté sur le social, la crise liée à la pandémie de Covid-19 en est la preuve manifeste. Désormais la priorité des priorités ce sont les gabonais.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x