Opposition : Voici, le CORP.

Décidément l’opposition Gabonaise se divise davantage, déjà enfermée dans un carcan, celui d’une guerre sans fin de clans et de leaderships, à l’instar de l’épisode Paul-Marie Ngondjout et Paulette Missambo, à l’Union Nationale (UN), l’opposition Gabonaise se fragilise fortement et peine désormais à exister sur la scène politique. Elle en est aujourd’hui réduite à se satisfaire de la diffusion de Fake-News et de l’instrumentalisation. À une année de la prochaine présidentielle, elle semble ne pas faire le poids devant la majorité républicaine et sociale pour l’émergence.

C’est dans ce climat hautement délétère que plusieurs partis de l’opposition annonce la création d’une nouvelle coalition dénommée le  » congrès des partis politiques de l’opposition républicaine et patriotique  » (CORP), dans le but de tenter de bousculer le Parti Démocratique Gabonais (PDG), parti au pouvoir qui se renforce davantage et est sûr de sa force, avec le ralliement de plusieurs figures de proue de l’opposition.

Au total, sept partis de l’opposition ont décidé de se coaliser. Il s’agit de l’Association pour le socialisme au Gabon (APSG), du Front d’égalité républicaine (Fer), de la Cause Commune pour le développement du Gabon (CCDG), du Parti socialiste unifié (PSU), du Mouvement démocratique pour la justice sociale (MDJS), du Forum africain pour la reconstruction (Far) et du Front démocratique et culturel (FDC).

L’annonce a été faite le 20 janvier dernier lors d’une réunion de concertation. « Les partis politiques de l’opposition se sont accordés sur la création d’une coalition politique dénommée Congrès des partis politiques de l’opposition républicaine et patriotique, en abrégé CORP », a déclaré Bonaventure Nzigou Manfoumbi, le président du Fer et porte-parole de la nouvelle coalition.

Un mouvement qui semble s’inscrire dans une opposition constructive et raisonnable : contrairement à certains autres partis d’opposition, ceux composant le CORP reconnaissent les réalisations de l’actuel gouvernement, se félicitant ainsi de la construction de nouveaux établissements scolaires et l’encouragent à plus d’efforts dans la gestion de la problématique des universités et grandes écoles ; à intensifier l’accès au logement et l’acquisition des parcelles aux populations ; à mettre en place une politique sociale plus vigoureuse portant sur la baisse du prix des produits de première nécessité et sur l’accélération de l’aménagement du réseau routier national.

Voici donc ici, un nouveau venu qui sèmera encore plus la division au sein de l’opposition Gabonaise.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x