Padeg : Un appui à la diversification de notre économie.

L’État Gabonais et la Banque Africaine de développement (BAD) ont lancé, le jeudi dernier, dans les locaux abritant le ministère de l’Économie à Libreville, la mise en œuvre du projet l’important projet d’appui à la diversification de leconomie gabonaise (PADEG).

L’objectif de ce programme est essentiellement de contribuer à une croissance forte et inclusive à travers l’amélioration du climat des investissements, mais également du renforcement des capacités institutionnelles. D’ailleurs son nom l’indique clairement, la diversification l’Économie Gabonaise. Une grande partie de ce programme est prévu pour s’achever le 31 mars 2022, fiancée par la BAD. Il est question de 85% du projet.

Quant à lui, gouvernement Gabonais décaissera 15% de ces financements destinés à soutenir la diversification de l’économie gabonaise. Le Padeg doit également servir d’appui à la mobilisation des ressources internes pour la diversification économique, mais également l’amélioration de la gouvernance pour soutenir de manière efficace le développement du secteur privé, élément essentiel à la diversification et la bonne santé de l’économie d’un pays.

À terme, ce projet devrait entraîner la consolidation de la zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, la croissance durable des secteurs du bois, des mines et la mobilisation accrue des secteurs non pétroliers.

Avec la mise à disposition de plus de 41 milliards de francs CFA de dotation, le Padeg ambitionne d’aider le gouvernement à poser les bases d’une reprise économique saine, à travers l’amélioration du climat des investissements et le renforcement de la compétitivité des secteurs prioritaires » a déclaré le représentant de la bad au Gabon, Robert Masumbuko, lors de la cérémonie de lancement du projet, piloté par le ministre de l’Économie M. Jean-Marie Ogandaga.

Un programme qui est en accord parfait avec la vision politique du Président de la République Chef de l’État S.E Ali Bongo Ondimba, qui depuis son accession à la magistrature suprême a posé les bases de la diversification de l’économie gabonaise, afin d’être moins dépendant du secteur pétrolier.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x