Pandora Papers : Plus un acharnement médiatique qu’autre chose.

C’est une véritable pièce de théâtre, il est même difficile de faire la différence entre un pétard mouillé ou un outil de chantage. Un fait qui est le résultat du caractère trompeur de l’enquête du consortium international, . Repris en grande pompe et sans vérification aucune des journalistes par la presse locale qui, visiblement font preuve d’amateurisme, car obsède par des ragots et de sensationnel dans le traitement de l’information. Il a d’ailleurs, suffi au conseiller spécial porte-parole du Président de la République, M. Jessye Ella Ekogha, quelques minutes pour démonter ces allégations, lors de sa conférence de presse du 07 octobre 2021.

« De quoi parle-t-on aujourd’hui, sérieusement ? On parle d’un rapport que très peu de personnes ont lu. Moi, par exemple, je l’ai lu. S’agissant du Gabon, on parle d’actes qui se seraient passés, car on parle au conditionnel. Et si ces actes s’étaient passés, on parle d’actes qui n’aurait rien de répréhensible, qui se serait déroulés il y a plus de vingt ans et de sociétés qui aujourd’hui n’existent plus », a explicité Jessye Ella Ekogha.

« Finalement », a-t-il renchéri, « des personnes essaient de monter un scandale sur rien du tout. On arrive même à se poser la question de savoir si ça ne fait pas plus vendeur pour certains de mettre des noms sur certaines de leurs études ou publications. »

Et le porte-parole du président Ali Bongo Ondimba d’indiquer en guise de conclusion : « Donc si on récapitule, on a aujourd’hui aucun fait avéré, aucune certitude, et en plus de ça, les faits qui sont allégués n’ont rien de répréhensibles. »

Les Précisons de Jessye Ella Ekogha, donnent clairement matière à réfléchir, mais surtout à se questionner sur l’importante médiatisation mise spécifiquement sur les seules personnalités africaines citées dans cette enquête par certains médias internationaux véreux. L’acharnement de la presse du service public français par exemple, interroger, sans être capable de pointer du doigt, le caractère illicite de ces citations, ces derniers se sont lancés depuis quelque temps dans une guerre médiatique sans précédent.

C’est véritablement deux poids deux mesures, car dans ce même rapport plusieurs centaines de personnalités ne font curieusement l’objet du même lynchage médiatique.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x