Présidentielle de 2023 : Ali Bongo Ondimba tisse sa toile.

L’élection présidentielle de 2023 arrive à très grand pas et les états majors des différentes formations politiques s’activent. C’est aussi le cas pour la majorité républicaine et sociale pour l’émergence dont Ali Bongo Ondimba, en est le leader. C’est conscient des enjeux à venir qu’Ali Bongo Ondimba, met en musique sa stratégie. À l’analyse des récents mouvements, celle-ci est cohérente.

Au regard de la série de nominations enregistrés, au sein de sa formation politique, du gouvernement, mais également à la présidence de la République, le Chef de l’État, tisse sa toile pour affronter avec confiance et sérénité la prochaine présidentielle dont-il apparaît plus que clairement qu’il sera candidat. La stratégie d’Ali Bongo Ondimba est un coup de maître politiquement parlant, avec un excellent dosage.

Entre politique de la main tendue avec le retour et l’adhésion de plusieurs cadres de l’opposition, la parité homme-femme, la promotion de la jeunesse et le positionnement subtile des hommes d’expériences, Ali Bongo Ondimba démontre qu’il est un maître tacticien. En moins d’une semaine, le numéro un Gabonais, a modifié de manière significative, efficace et cohérente, l’ossature de la haute administration et de la hiérarchie politique.

Pour preuve la présidence de la République enregistre l’arrivée de plusieurs mastodontes de notre vie politique À l’instar de Michel Essongue, à la tête du haut-commissariat. Il sera assisté de plusieurs poids lourds en l’occurrence Jean Eyeghe Ndong et Massavala Maboumba.

Mais ce n’est pas tout, les retours de Jean Norbert Diramba, Raphael Ngazouzet et Yves Fernand Mamfoumbi, au gouvernement confirme encore un peu plus l’hypothèse de la construction d’un solide état-major pour la prochaine élection présidentielle. Ces trois personnalités, toutes élues, ne sont plus à présenter sur le plan politique. Les deux natifs de la Ngounié (Diramba et Manfoumbi) sont des valeurs sur lesquelles le chef de l’Etat peut valablement compter pour remporter une élection dans cette province du sud du Gabon. Ils sont ce que représente Raphaël Ngazouzet pour la Lopé.

Le parti démocratique gabonais, parti au pouvoir n’est pas resté en marge de ces réaménagements. Le sénateur Steeve Nzegho Dieko a été promu au poste de secrétaire général de cette formation politique qui a également vue des mouvements au sein du bureau politique de l’ensemble des localités du pays. Des mouvements qui sont intervenus à quelques jours seulement de la célébration du 54ème anniversaire de cette formation politique. D’ailleurs, plusieurs observateurs de la vie politique de notre pays pensent que c’est à cette date (12 mars) que le chef de l’Etat annoncera sa candidature pour briguer un troisième mandat.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x