Riposte contre la COVID-19, France : Place au passeport vaccinal.

La riposte contre la COVID-19, prend une nouvelle dimension dans l’hexagone. En effet, l’exécutif français s’apprête à prendre de nouvelles décisions visant à renforcer la lutte contre la COVID-19. C’est en ce sens que le passeport de vaccination devrait remplacer le pass sanitaire dès début janvier, l’annoncé a été faite par le premier ministre Jean Castex. La question qui taraude à présent les esprits en France, c’est de savoir ce qui va changer concrètement dans le quotidien des Français notamment sur la question des déplacements ?

Donc, un projet de loi sera examiné par le Conseil des ministres le 5 janvier 2022 avant d’être ensuite étudié par la commission des Lois le vendredi 7 janvier 2022 et d’arriver dans l’hémicycle le 10 janvier.

La promulgation du texte peut ainsi prendre plusieurs semaines.

Notons que, dans le cas où ce projet de loi serait adopté par le Sénat, le pass sanitaire sera remplacé par le passeport vaccinal. Un test PCR ou antigénique négatif ne suffiront plus à générer le QR code demandé dans les lieux de divertissement et de culture.

Voici qui est précis, désormais la condition sinequanone pour avoir accès aux différents lieux de loisirs sera la présentation du passeport vaccinal, ainsi en d’autres termes d’un carnet de vaccination.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports, a indiqué dimanche 19 décembre que le passeport de vaccination sera obligatoire dans les trains longue distance. « La vaccination, (…) c’est la seule façon collective d’arriver à vivre avec le virus et donc de préserver nos libertés individuelles », fondamentales, collectives » a-t-il explicité sur le plateau de LCI. Voici un fait qui donne le ton du niveau d’exigence du gouvernement français en matière de riposte contre la COVID-19.

Au Gabon où la vaccination demeure un acte purement volontaire le gouvernement a pris des nouvelles mesures d’allégements visant à permettre aux Gabonais de passer des fêtes de fin d’année en famille, à la condition d’être vacciné ou de présenter et test PCR négatif datant d’au moins deux semaines. La souplesse des autorités Gabonaises contraste très clairement avec la rigueur française.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x