Riposte contre la pandémie de covid-19 : le Gabon touche le pic.

Hier, mardi 09 novembre 2021, le ministre de la Santé le Dr Guy Patrick Obiang Ndong et la présidente du comité national de vaccination Mme Bouyou Akoket, ont co-animé dans les locaux du ministère de la Santé, une conférence de presse. Celle-ci était axée essentiellement sur l’examen de la situation épidémiologique au Gabon.

Il était question au cours de cet échange avec les hommes et femmes des médias, de faire le point complet de la situation sanitaire dans notre pays, qui demeure encore inquiétante, car frappée du sceau de la virulence de la troisième vague. À la faveur de celle-ci, le patron du département de la Santé, a précisé que, la situation est désormais moins alarmante, elle est contrôlée, en précisant que « le contexte sanitaire de la pandémie dans notre pays est marquée par une tendance baissière de la troisième vague, après avoir atteint le pic de la pandémie à la première quinzaine du mois d’octobre ».

En ce sens, le conférencier a signifié que « le contexte sanitaire de la pandémie dans notre pays est marqué par une tendance baissière de la troisième vague, après avoir atteint le pic de la pandémie à la première quinzaine du mois d’octobre ».

Dans cette optique, le membre du gouvernement a explicité que « cette troisième vague est caractérisée courte sur la durée, mais pernicieuse dans son intensité. En effet,de septembre 2021 à ce jour, nous avons enregistré 93 décès, contre 42 décès à la première vague et 85 lors de la seconde vague ».

La riposte contre la pandémie de COVID-19, est toujours d’actualité, elle continue de tenir les nations du monde en haleine, et le Gabon ne fait pas exception.

C’est fort de cette situation hautement difficile que le, Dr Guy Patrick Obiang Ndong a relevé que « nous avons connu une tension hospitalière avec une moyenne de 80 patients par jour qui consomment en moyenne durant cette troisième vague, 10 bouteilles d’oxygène par personne. Une situation qui a mis à mal nos centrales d’oxygène dans nos structures ».

Mettant un accent particulier sur l’impérieuse nécessité pour les populations de prendre pleinement conscience du contexte, mais surtout de faire preuve de responsabilité en adhérents massivement à la vaccination de masse, les deux orateurs ont rappelé que « l’analyse faite sur les cas de décès et les personnes présentant des formes graves montre que seules les personnes non vaccinées ou ou non complètement vaccinées ont payé un lourd tribu ».

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x