Rose Christiane Ossouka Raponda accélère la cadence

Fidèle à sa réputation de dame de fer, pragmatique, Rose Christiane Ossouka Raponda passe à la vitesse supérieure, un coup d’accélérateur qui est le reflet de la détermination du Chef du gouvernement à réussir la mission qui lui a été confiée par le Président de la République Chef de l’État S.E Ali Bongo Ondimba. Elle multiplie les rendez-vous, enchaîne les sorties et les déplacements.

Depuis sa nomination historique à la prestigieuse fonction de Premier Ministre Chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda mène l’action gouvernementale avec dextérité et tambour battant. Elle veut des résultats vite, mais des résultats fiables et viables pour le bien-être des Gabonais.

La cheffe du gouvernement reste fidèle à sa réputation de femme pragmatique, avec un esprit de grands travaux. Pour preuve son agenda est hyper chargé, selon plusieurs sources il faut attendre plusieurs semaines pour caler un rendez-vous.

Elle enchaîne les rencontres et avale les dossiers, une véritable force de la nature. Celle qui est considérée à juste titre comme l’une des meilleures économistes est sur tous les fronts et traite minutieusement chaque dossier. Pour preuve hier encore elle a convoqué puis présidé un conseil interministériel, pour, a-t-elle fait savoir, « Avancer rapidement et significativement dans le traitement de dossiers relevant des secteurs prioritaires tels que la santé, L’éducation ou encore la formation professionnelle » un fait qui cadre avec l’impératif d’avoir une excellente reprise des cours sur l’ensemble du territoire national.

« Il n’y a pas une minute à perdre pour promouvoir le développement du Gabon et améliorer le quotidien des Gabonais. En cette période de relance, l’action gouvernementale doit être menée tambour battant avec le souci de l’efficacité et des résultats ». a-t-elle indiqué sur sa page Facebook et son compte Twitter.

Dans le contexte difficile actuel qui a fortement fragilisé notre économie, le mot d’ordre est relance économique. Mais cela n’est pas la seule priorité du gouvernement. Il faut également maintenir le pays dans une atmosphère de paix avec un climat politique apaisé, gage de stabilité. Pour cela, il faut donc mettre en place les mécanismes d’un excellent processus démocratique. C’est dans cette optique qu’elle a reçu les responsables de suivi des actes du dialogue politique d’Angondjé. Le but, faire un bilan des actions qui ont été menées et celles qui restent à entreprendre en la matière.

« Une démocratie apaisée et vivace est un terreau propice au développement du pays. Il est du devoir du gouvernement d’y veiller ». a commenté le premier ministre sur sa page Facebook à l’issue de sa réunion au terme d’une journée de travail très chargée qui s’est conclue, à l’instar des précédentes, bien après minuit.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x