Serge Williams Akassaga Okinda milite pour une mairie républicaine.

C’est via une communication sur sa page Facebook ce 15 juillet 2021 que, M. Serge Williams Akassaga Okinda, a tenu à adresser ses vœux les meilleurs, mais surtout de pleins succès et de réussites à Mme Marie-Christine Mba Ntoutoume Epse Mihindou Ibrahim, nouvel édile de la ville de Libreville. À la faveur de celle-ci, le 1er maire adjoint de la commune de Libreville s’est positionné en véritable chantre d’une gestion optimale de l’hôtel de Ville de Libreville, il a en outre, exhorté Mme Marie-Christine Mba Ntoutoume, à mettre en place les mécanismes d’une gestion républicaine au sein de la mairie de Libreville.

Marie-Christine Mba Ntoutoume, est officiellement à la tête du conseil municipal de la ville de Libreville, elle a d’ailleurs à cet effet, prononcée son premier discours en qualité de maire de Libreville. Une Allocution intense, avec un accent particulier sur la bonne gouvernance et l’amour du travail bien fait. Celle qui est la deuxième femme à occuper cette fonction après le premier ministre chef du gouvernement Mme Rose Christiane Ossouka Raponda, est donc une lueur d’espoir au regard de l’atmosphère qui prévaut dans ladite institution, minée par de nombreux scandales financiers.

C’est fort de cela que, Serge Williams Akassaga Okinda, s’est fortement réjouit du choix des plus hautes instances de sa formation politique le parti démocratique Gabonais (PDG)en tête desquelles le Distingué Camarade Président du PDG par ailleurs Président de la République Chef de l’État SEM Ali Bongo Ondimba, de porter à la tête du conseil municipal de Libreville Mme Marie-Christine Mba Ntoutoume Epse Mihindou Ibrahim. Dans sa publication, le 1er maire adjoint de la commune de Libreville interpelle le nouvel édile, sur les nombreuses attentes des administrés, l’objectif est de restaurer l’image de l’institution.

« Madame le Maire, le blason de notre Municipalité n’attend pas moins de l’édile que vous êtes désormais, que la mobilisation sans exclusive ni marginale, des acteurs politiques et administratifs en l’occurrence autochtones et flottants, pour une restauration à l’unisson des lettres de noblesse de l’Hôtel de Ville de Libreville », a signifié Serge William Akassaga Okinda.

Serge Williams Akassaga Okinda, milite clairement pour une gestion optimale, claire et pragmatique, mais surtout efficace, dans la bonne ambiance et dans un esprit républicain, « L’égalité des chances étant, une reconsidération à propos de la population non moins stratégique, accessoirement dite flottante, et trop souvent laissée-pour-compte, en appelle à notre responsabilité républicaine », a-t-il explicité en guise de conclusion.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x