SIGNATURE D’UNE CONVENTION ENTRE LE GABON ET LE VIETNAM POUR RENDRE PLUS ATTRACTIVE LA PRODUCTION DU CAFÉ.

C’est en France plus précisément à Paris, capitale française, que le patron du département de l’agriculture, Biendi MAGANGA-MOUSSAVOU a signé une lettre d’intention avec le ministre Vietnamien de l’agriculture Le Minh Hoan, ce 05 novembre 2021. Le but est de, rendre plus attractive la production caféière et à terme améliorer considérablement le PIB agricole.

L’annonce de renforcement de coopération a été rendue publique par Biendi MAGANGA-MOUSSAVOU par le biais de son compte Twitter. Notons que la signature s’est faite « en présence du Premier ministre vietnamien Phạm Minh Chính et de Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la francophonie. » a-t-il indiqué.

C’est une initiative louable, car bien que le domaine agricole est l’un des premiers employeurs de la population du Gabon, il ne contribue cependant que très peu à hauteur du Produit intérieur Brut du pays . Le but est donc aujourd’hui de mettre en musique des mécanismes devant permettre à ce secteur de jouer pleinement sa partition dans le développement de l’économie gabonaise.

Il faut signifier que la crise des cours des matières premières qui a fortement touché le Gabon depuis 2014 a rappelé aux gouvernants l’impérieuse la nécessité de diversifier l’économie du pays. Le retour à l’agriculture avec la production d’un café issu du terroir permet très clairement a ce secteur abandonné dans les années 70 de se repositionner comme un secteur phare de notre économie. Dans cette effort de diversifications la Caisse de stabilisation et de péréquation du Gabon (CAISTAB) a mis en place le café Alanga, un pur robusta. Bien qu’étant compacté et conditionné en France, ce produit 100% Gabonais est la preuve que l’on peut atteindre le bout du tunnel et annonce un avenir radieux pour le secteur agricole gabonais.

Ladite lettre d’intention paraphé entre la partie gabonaise et la partie vietnamienne devrait permettre d’améliorer fortement la production de ce robusta.

Notons qu’en visionnaire, Ali Bongo Ondimba a fait de la diversification de l’économie une priorité de son magistère, notamment les trois piliers de son programme axés sur le Gabon Vert, Gabon industriel, Gabon des services.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x