Un journaliste de France2 tourne un reportage sur Perenco au Gabon sans autorisation

Une fois de plus la presse française viole la loi gabonaise. C’est le constat fait suite à l’annonce de la diffusion d’un épisode de l’émission  » Complément d’enquête » sur le groupe Perenco.Le journaliste en cause n’avait aucune autorisation pour réaliser ce reportage étant présent sur le territoire pour des raisons touristiques. Une attitude de nature polémique.

Suite à l’annonce d’un reportage tournée en partie au Gabon visant l’entreprise pétrolière Perenco de nombreuses voix se sont levées à cause des circonstances dans lesquelles ce reportage, qui sera diffusé aujourd’hui sur la chaine publique France 2, a été réalisé.

« Le journaliste en question (Louis Milano-Dupont, NDLR) est arrivé au Gabon avec un visa touristique. A aucun moment, il a indiqué quel était son intention », affirme un responsable de la Direction générale de la documentation et de l’immigration ».

« En clair, ce journaliste a tout simplement violé la loi gabonaise », fait observer celui-ci.

Des agissements que ces derniers trainent également en dehors de l’Afrique. Selon le dernier baromètre de la confiance politique réalisé en février 2021 par le Centre d’études sur la vie politique française (CEVIPOF), rattaché à Sciences Po Paris,  les journalistes sont la profession la moins appréciée des français (28 % de confiance seulement), très loin derrière les policiers par exemple (qui recueillent 69 % d’avis favorable).

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x