Une opposition à couteaux tirés

Plus rien ne va dans les rangs de l’opposition gabonaise où les leaders des formations politiques de l’opposition revendiquent chacun la tête du collectif. L’opposition unie longtemps scandée par ces individus demeure une chimère. Le constat a été fait entre les sorties de Jean Ping et celle de Guy nzouba ndama sur la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon.Une apparition aux allures de défiance pour le Président des Démocrates.

Le tableau est vite dressé il est clair qu’au sein de l’opposition gabonaise nombreuses sont ces personnes qui ne se reconnaissent plus en Jean Ping, juger trop nonchalant au vu de toutes les promesses faites depuis plus de 3 ans.

L’opposition espère en un nouveau souffle c’est ce vent que se proposent d’apporter Guy Nzouba Ndama président des Démocrates et Alexandre Barro Chambrier Président d’héritage et modernité. La course au fauteuil est alors lancer qui sera kalif au sein de l’opposition en lieu et place de Jean Ping ?

Les Présidentielles approchants à pas de géant chacun d’eux affûte ses armes. Par ailleurs, un candidat surprise pourrait encore apparaître dans la mesure où la jeunesse de l’opposition revendique aussi l’alternance.

Jean Ping aurait des soucis à se faire et ce même dans le cas où il envisage que son fils puisse le succéder à la tête de l’opposition.

Une guerre de leadership a vite éclaté et les tensions se font ressentir Guy Nzouba Ndama et Alexandre Barro Chambrier ne désirent plus que Jean Ping s’exprime au nom de toute l’opposition mais plutôt en son nom. En tant qu’observateur de la vie politique nous reviendrons sur ce débat qui reste suspendu à nos lèvres.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x